DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Port Saïd s'embrase


Egypte

Port Saïd s'embrase

En Egypte, les violences continuent à Port Saïd. Un bâtiment des services de sécurité a été incendié ainsi que le siège du gouvernorat ce lundi soir.

La ville, située au nord-est du pays, s’est à nouveau embrasée ce week-end ; six personnes ont été tuées, dont trois policiers. La confrontation entre les forces de l’ordre et les manifestants est devenue quasi quotidienne depuis un mois.

Les affrontements ont éclaté suite à la décision du ministère de l’Intérieur de transférer en dehors de la ville une quarantaine de prévenus. Ils doivent être jugés ce samedi pour leur participation à des heurts, après un match de football en février 2012, qui avaient fait 74 morts.

“Nous ne voulions pas faire de mal à qui que ce soit. On a été agressés, on ne sait pas exactement par qui, peut-être par la police”, dit cet homme.

Des milliers de personnes ont participé aux funérailles des trois civils tués la nuit précédente, appelant Mohammed Morsi à la démission.

Au mois de janvier, une vingtaine de supporters de football de Port-Saïd avaient déjà été condamnés à la peine capitale, un jugement contesté dans la rue. Quarante personnes avaient été tuées dans des affrontements.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Egypte : les morts vivants du Caire