DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hugo Chavez : "une perte irréparable" pour l'Amérique latine


monde

Hugo Chavez : "une perte irréparable" pour l'Amérique latine

En Amérique latine, on salue un homme exceptionnel, dont la perte est irréparable pour la région. L’Equateur et Cuba vont observer trois jours de deuil national.
L’un de ses plus fidèles alliés, le bolivien Evo Morales s’est dit anéanti par le décès d’Hugo Chavez.

Le président bolivien a rendu hommage à “un frère, un camarade révolutionnaire, un latino-américain qui s’est battu pour son pays et pour la grande nation d’Amérique latine comme l’avait fait Simon Bolivar. Il a dédié sa vie à la libération du peuple vénézuélien, des pays d’Amérique latine et de tous les anti-impérialistes dans le monde”, selon Evo Morales.

Dilma Roussef évoque, quant à elle, un “grand sud-américain”, “ami du Brésil”.

“Le gouvernement brésilien n’a pas toujours été intégralement d’accord avec sa politique mais aujourd’hui nous reconnaissons qu’il était un grand leader”, a déclaré la présidente brésilienne.

Le président colombien déplore, lui, la perte d’un soutien important pour le processus de paix avec les Farc.

Juan Manuel Santos a estimé qu’il s’agissait “d’une grande perte pour le peuple vénézuélien et pour la région”, mais aussi pour la Colombie et pour lui-même en particulier.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Niveau record à Wall Street