DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Daniel Hannan : "Londres marchande son indépendance dans l'UE"


i-talk

Daniel Hannan : "Londres marchande son indépendance dans l'UE"

La Grande-Bretagne prévoit d’organiser un référendum dans quatre ans sur son maintien dans l’Union européenne. D’après de récents sondages, la population semble divisée : elle se prononce à une courte majorité pour une sortie de l’UE.

Pour répondre à vos questions, nous accueillons Daniel Hannan, eurodéputé britannique, membre du groupe des Conservateurs et Réformistes européens.

Au coeur des reproches qu’il adresse à l’Union : “ces pays ayant des visions différentes de la façon dont leur société et leur économie doivent fonctionner qui sont arrivés à des compromis qui ne satisfont personne. Ce serait une démarche plus démocratique et plus satisfaisante pour tous les Etats membres,” insiste-t-il, “s’ils limitaient la coopération européenne aux questions véritablement transfrontalières et si dans les domaines de politique intérieure, ils faisaient ce qu’ils voulaient.”

Quant à la place de son pays dans l’Union, l‘écrivain-journaliste n’y va pas par quatre chemins : il considère que “la Grande-Bretagne met en danger sa démocratie et marchande son indépendance.”

L’eurodéputé estime enfin qu’il ne faut pas dramatiser les conséquences d’une éventuelle sortie de la Grande-Bretagne de l’UE : “personne ne suggère d’arrêter d’acheter, de vendre ou de faire du commerce avec nos amis et alliés du continent ; en réalité, de part et d’autre de la Manche,” conclut-il, “même ceux qui au Parlement européen, sont les plus farouches partisans d’une sortie de la Grande-Bretagne de l’Union, se disent favorables à ce que nous participions, un peu à la manière de la Suisse.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

i-talk

Droits de l'Homme : vos questions à Human Rights Watch