DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Quel héritage Chavez laisse-t-il au Vénézuela?


Venezuela

Quel héritage Chavez laisse-t-il au Vénézuela?

La mort d’Hugo Chavez a fait rentrer le Vénézuela dans une période politique et économique incertaine. Quel héritage Chavez laisse-t-il au Vénézuela? Nous avons posé la question à Diego Moya-Ocampos, analyste chez IHS Global Insight.

‘‘On se souviendra de Chavez comme d’un homme qui a apporté au Vénézuela de grands espoirs de changements politique, économique et social. Et il était parvenu à maintenir cet espoir intact. Mais on se souviendra aussi de lui comme d’un homme qui a échoué à mettre le Vénézuela sur le chemin de la prospérité et du progrès. On se souviendra toujours de lui comme d’un homme qui, malgré son charisme, son pouvoir, son influence, n’a pas réussi à renforcer les institutions démocratiques vénézuéliennes, n’a pas réussi à combattre la corruption, et à améliorer la sécurité des citoyens.
L’image de Chavez divisera toujours au Vénézuela, et clairement, son ombre continuera à influencer le processus politique. Maintenant, Nicolas Maduro va être confronté à des questions politiques et sociales. Il a annoncé une dévaluation de la monnaie; il y a des pénuries alimentaires, des pénuries de maïs, ou autres produits de première nécessité. Ceci est en train de créer une dynamique très intéressante. Actuellement, les Vénézueliens sont affectés par une baisse de leur pouvoir d’achat. Donc la grande question est : les Vénézuéliens veulent-ils que le chavisme continue à travers Nicolas Maduro, ou souhaitent-ils un changement que pourrait incarner Henrique Capriles, et qui signifierait un rapprochement vers le monde des affaires et un basculement vers le centre.’‘

Avec la mort de Chavez, le secteur pétrolier, nationalisé, pourrait à l’avenir s’ouvrir aux investissements étrangers. Principale richesse du pays, sur laquelle repose toute l‘économie du Vénézuela, l’or noir demeure pourtant sous-exploité.

‘’ Pour le secteur pétrolier, c’est une période charnière. Les acteurs du secteur, qui espèrent des plans d’investissements pour la ceinture de l’Orénoque, riche en pétrole, attendent de voir qui va diriger le Vénézuela au cours des prochaines années. L’augmentation de la production pétrolière est de toute évidence une clé pour le Vénézuela, et une clé pour Maduro, s’il est élu, et s’il continue la politique amorcée par Chavez. La plupart des programmes sociaux, introduits par Chavez, ne sont pas durables et ne survivront pas à un contexte de baisse des prix du pétrole’‘, explique Diego Moya-Ocampos.

Sur le plan international, le futur président vénézuélien relancera-t-il les relations avec les États-Unis, que Chavez aimait détester? Barack Obama, de son côté, espère ouvrir un nouveau chapitre avec Caracas.

‘‘Maduro continuera a développer la rhétorique nationaliste, de gauche, et anti-américaine. Mais dès qu’il est question de l’approvisionnement en pétrole, le Vénézuela sait rester pragmatique. N’oublions pas que les États-Unis sont le principal partenaire commercial du Vénézuela’‘, rappelle Diego Moya-Ocampos.

Le Vénézuela est-à il l’aube d’un renouveau, ou va-t-il s’inscrire dans la continuité du chavisme? Ce sera tout l’enjeu des élections présidentielles anticipées.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Condamnation de Silvio Berlusconi à un an de prison