DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Corées : propos guerriers de part et d'autres de la frontière

Vous lisez:

Corées : propos guerriers de part et d'autres de la frontière

Taille du texte Aa Aa

Entre les deux Corées, c’est l’escalade des propos belliqueux, au lendemain de l’adoption par l’ONU, de nouvelles sanctions contre Pyongyang.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a rendu visite ce vendredi à ses troupes sur le terrain. Et il a annoncé l’abrogation des accords de non-agression avec le voisin sud-coréen. Il menace même d’annuler l’armistice qui avait mis fin à la guerre de Corée, et évoque, au passage, d‘éventuelles attaques nucléaires.

La présidente sud-coréenne a promis de répondre “fermement” à toute provocation du Nord. Encore plus explicite, le porte-parole du ministère de la Défense, Kim Min-Seok. “Si la Corée du Nord nous attaque avec des armes atomiques, le régime de Kim Jong-Un sera rayé de la carte, et nous y contribuerons”, a-t-il afirmé lors d’une déclaration à la presse.

Jeudi, le conseil de sécurité des Nations Unies a adopté à l’unanimité de nouvelles sanctions contre Pyongyang. Ce vote se veut une réponse à l’essai nucléaire effectué par la Corée du Nord le 12 février dernier.