DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : libération des casques bleus philippins

Vous lisez:

Syrie : libération des casques bleus philippins

Taille du texte Aa Aa

Ils ont franchi la frontière jordanienne et sont apparemment en bonne santé.
Les 21 casques bleus philippins capturés mercredi à Jamla, un village du sud de la Syrie, ont été relachés.
Ils ont été accueillis samedi soir au quartier général des forces armées jordaniennes, à Amman.

Les rebelles de “La brigade des martyrs de Yarmouk“avaient revendiqué leur enlèvement, exigeant en contrepartie de leur libération un retrait de l’armée syrienne de la région, et par la suite, un arrêt des bombardements.

Les négociations pour les remettre à la Croix-Rouge ou aux Nations-Unies ont toutefois échoué, explique un membre du groupe rebelle, et notamment sur le lieu de leur prise en charge par l’ONU.
C’est donc au final le coordinateur des nations-Unies en Jordanie qui décidera de leur sort.

Ces observateurs d’origine philippine étaient initiallement mobilisés au sein de la Force de l’observation sur le Golan, une opération de la paix de l’ONU chargée depuis 1974 de faire respecter le cessez-le-feu entre Israël et la Syrie.
Leur commandant dans le Golan est en route pour Amman.