DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Anniversaire de Fukushima: mobilisation anti-nucléaire internationale

Vous lisez:

Anniversaire de Fukushima: mobilisation anti-nucléaire internationale

Taille du texte Aa Aa

A l’approche de l’anniversaire de la catastrophe de Fukushima, des centaines de manifestants anti-nucléaire se sont rassemblés samedi dans un parc de Tokyo. Désormais, cette cause comme aucune autre mobilise particulièrement les Japonais. Depuis la catastrophe, seuls deux des cinquante réacteurs que compte l’archipel ont été remis en service. Mais le nouveau Premier ministre élu l’an dernier voudrait faire redémarrer les autres, et pourquoi pas en construire de nouveaux.

“Je voulais rejoindre ce rassemblement car l‘énergie nucléaire existe toujours même si le désastre a eu lieu il y a presque deux ans.” dit cette femme au foyer.

En France, des manifestants ont encerclé plusieurs bâtiments de la capitale, abritant des institutions clés pour l’industrie nucléaire, comme ici le ministère de l’Economie et des Finances. D’après les organisateurs, ils étaient 20 000, dont beaucoup venaient de province, à former une chaîne humaine d’un bout à l’autre de Paris.

“Je pense que Fukushima a pas mal choqué les Français parce que cela s’est passé dans un pays très industrialisé, dans un pays comme le notre. Et c’est peut-être pour ça que les gens se sentent plus concernés par l’accident de Fukushima que par celui de Tchernobyl.” estime Sophia Majnoni d’Intignano, chargée de campagne nucléaire-énergie de Greenpeace France.

En Allemagne, des militants écologistes ont organisé un exercice de prévention nucléaire simulant un accident à la centrale de Grohnde, délimitant même une zone d’exclusion. Après Fukushima, Angela Merkel a proclamé l’arrêt définitif de la totalité des centrales allemandes d’ici à 2022.