DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La douleur du Japon, deux ans après Fukushima


Japon

La douleur du Japon, deux ans après Fukushima

Le Japon s’est uni dans la douleur en ce 11 mars, deux ans tout juste après le séisme et le tsunami à l’origine de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Une commémoration a eu lieu au Théâtre national de Tokyo en présence de l’empereur Akihito, de l’impératrice et du Premier ministre. L’empereur a souligné l’importance de “transmettre le souvenir de cette expérience tragique aux générations suivantes” et insisté sur la nécessité d’entraîner la population.
A 14h46, heure à laquelle le tremblement de terre s‘était produit, une minute de silence a été observée dans tout le pays à la mémoire des quelque 20.000 morts et disparus.

Dans les zones sinistrées du nord-est du pays, malgré les nombreux moyens mis en oeuvre pour la reconstruction, certains secteurs sont laissés à l’abandon. Plus de 315.000 personnes habitent actuellement dans des logements provisoires. A Fukushima, les policiers eux poursuivent leurs recherches pour tenter de trouver des traces de personnes portées disparues.

L’accident à la centrale de Fukushima où la situation est stabilisée d’après le gouvernement cristallise la contestation. Ce dimanche, des milliers de manifestants ont réclamé une sortie du nucléaire alors que deux réacteurs ont été remis en service dans le pays. “Les accidents nucléaires sont dangereux,” souligne une jeune participante, “désormais, on a la preuve qu’il y a eu un effet sur le corps des enfants et ils nous disent que l’on a une maison sur place et que l’on doit rentrer chez nous,” s’insurge-t-elle avant de lancer : “je voudrais que le monde entier reconnaisse et connaisse mieux les conséquences néfastes de Fukushima.
D’après l’Organisation mondiale de la santé, les nourrissons exposés aux radiations dans les 20 km autour du site ont plus de risques de développer un cancer au cours de leur vie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Décès de la princesse suédoise Lilian