DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Peut-être un accord social en vue chez l'espagnole Iberia


économie

Peut-être un accord social en vue chez l'espagnole Iberia

Ces salariés de la compagnie aérienne espagnole Iberia qui manifestaient lundi à la porte des négociations direction- syndicats à Madrid, ne voulaient toujours pas entendre parler des propositions du médiateur qui ont reçu l’accord de la plupart des syndicats et de la maison-mère d’Iberia : le britannique IAG : International Airlines Group.
Cet accord porte sur 3140 suppressions d’emplois et non plus 3,800, sur l’amélioration des indemnisations et la limitation des baisses de salaires.

“Différents syndicats ont discuté et il y a eu un soutien majoritaire pour mes proposition, affirme le médiateur Gregorio Tudela. Quelques uns ne sont pas d’accord et d’autres doivent encore se prononcer”.

En effet les organes de décision des syndicats doivent voter mercredi sur les propositions du médiateur. et notamment l’UGT, le syndicat le plus puissant chez Iberia.

“Les organisations syndicales arrêteront la grève mercredi si nous avons une majorité pour un accord. S’il n’y a pas de majorité, a expliqué Francisco Rodriguez de l’UGT, Iberia licenciera les salariés et nous poursuivrons la grève”.

Les salariés d’Iberia ont déjà mené deux semaines de grève en février et en mars ce qui peut expliquer l’adoucissement du plan social. Par ailleurs les syndicats d’Iberia estiment que le plan d‘économie annoncé par IAG, issu de la fusion avec British Airways, et qui prévoit notamment une réduction de 15% des capacités de la compagnie espagnole, s’apparente à un démantèlement d’Iberia au profit de son partenaire britannique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Déficit budgétaire : Lisbonne devrait obtenir une année de plus pour arriver aux 3%