DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'élection du pape François saluée à travers le monde

Vous lisez:

L'élection du pape François saluée à travers le monde

Taille du texte Aa Aa

Si l‘élection du pape François réjouit l’Amérique latine, elle est aussi vivement saluée aux Philippines, la plus grandes communauté catholique en Asie. Interrogés à la sortie de la messe, de nombreux fidèles ont confié que le pape argentin était, selon eux, l’homme de la situation. Un souverain pontife de qualité.

“Il a mené une vie simple, il est humble. Il semble avoir toutes les qualités et je pense qu’il peut faire le travail”, dit une femme.

Nombreuses réactions aussi en Afrique Ici on est un peu déçu, on attendait un souverain pontife venu du continent, mais l‘élection de François est quand même saluée partout en Afrique et l’espoir de voir un jour un pape africain demeure.

“Le Pape a toujours été un Italien et puis originaire d’Europe et cette fois-ci il vient d’Amérique latine parce que c’est une Eglise ancienne. Je suis sûr qu’après cela, il viendra d’Afrique”, dit un homme.

Si les Africiains sont un peu déçus, ils voient quand même dans l‘élection du pape François une belle chose et la possibilité d’une nouvelle perspective pour l’Eglise…

“Je pense que c’est fantastique d’avoir un pape originaire de l’hémisphère Sud, et je pense que beaucoup de gens dans la pensée de l‘église devraient être sur la même ligne que moi, car l’Eglise est vraiment croissante dans l’hémisphère Sud, plus particulièrement en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie. Alors je trouve que c’est excitant d’avoir un Pape qui vient avec une vision différente”, expriée le père Russell Pollitt.

L’approche est un peu différente au Vénézuela. Selon le président vénézuélien par intérim, le défunt Hugo Chavez aurait influencé la décision du Christ de choisir un pape latino-américain.

“Nous savons que notre commandant est monté aux cieux, et qu’il se trouve face au Christ. Il a fait quelque chose pour influencer le choix d’un pape sud-américain. Et son intervention à fait dire à Dieu: Il est temps pour l’Amérique du sud”, a plaisanté Nicolas Maduro.