DERNIERE MINUTE

Le casse-tête de Bruxelles : faire de l'austérité de manière plus souple

Vous lisez:

Le casse-tête de Bruxelles : faire de l'austérité de manière plus souple

Taille du texte Aa Aa

Concilier rigueur et relance : débat récurrent à Bruxelles depuis plusieurs mois. L’actuel sommet européen ne déroge pas à la règle. Ces discussions se déroulent sur fond d’exaspération sociale face aux politiques de rigueur. L’Europe compte 26 millions de chômeurs. Le président du conseil européen estime qu’il ne fait pas relâcher l’effort maintenant. “Nous allons débloquer 6 milliards d’euros qui seront utilisés pour lutter contre le chômage des jeunes, a assuré Herman Van Rompuy. Cette initiative est une des raisons pour lesquelles je l’espère, un accord sera rapidement conclu entre le Conseil et le Parlement européen au sujet du budget pluriannuel”.

Ce jeudi, des milliers de personnes ont manifesté dans les rues de Bruxelles pour dire leur opposition aux plans d’austérité, qui, selon elles, ne font qu’engendrer plus de chômage.

“Une discipline budgétaire couplée à des mesures en faveur de la croissance: c’est le nouveau concept mis en avant par les dirigeants européens, commente Isabel Marques da Silva, correspondante d’euronews à Bruxelles. En pratique, les gouvernements doivent réduire les dépenses et augmenter les impôts. Pour combler les déficits, ils pourraient se donner un peu plus de temps. Reste à savoir si cela sera suffisant pour créer de la croissance et des emplois”.