DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Longévité record au Pakistan pour un gouvernement fustigé pour son bilan


Pakistan

Longévité record au Pakistan pour un gouvernement fustigé pour son bilan

Le gouvernement pakistanais entre dans l’histoire, grâce à sa longévité. C’est, en effet, la première fois depuis 1947 qu’une législature arrive à son terme, dans un pays habitué aux coups d’Etat.

Dans son discours d’adieu à la nation, le Premier ministre Raja Pervez Ashraf s’est félicité de ce qu’il a appelé “une victoire de la démocratie” durant ces cinq dernières années.

Cependant, dans les rues d’Islamabad ou de Karachi, les Pakistanais sont loin de couvrir le gouvernement d‘éloges. Entre la multiplication des attentats et les scandales de corruption, les griefs sont nombreux.

“Que Dieu nous garde ! On les a testés pendant cinq ans, ce n’est pas suffisant ? Ceux qui vont à nouveau voter pour eux sont soit des idiots, soit des égoïstes”, estime ce commerçant d’Islamabad. “Tous ceux qui tiennent un tant soit peu à ce pays ne voteront plus jamais pour eux”.

“Ces cinq dernières années ne nous ont apporté rien d’autre que de l’inflation, des soucis et du chômage. Ils ont créé plein de problèmes. Ils ont anéanti toutes les organisations. Ils ont tout détruit”, ajoute ce technicien de Karachi.

Les finances publiques sont en berne et, à Karachi, le poumon économique du pays, la criminalité a battu des records en 2012. 2000 personnes ont été assassinées dans la ville, du jamais vu depuis 20 ans.

De nouvelles élections devraient avoir lieu mi-mai.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Londres célèbre Maslenitsa