DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Agriculture : la réforme de la PAC débattue par les Etats membres

Vous lisez:

Agriculture : la réforme de la PAC débattue par les Etats membres

Taille du texte Aa Aa

Les ministres européens de l’Agriculture sont réunis à Bruxelles pour trouver un compromis sur la réforme de la Politique agricole commune. Objectif : une agriculture plus verte et plus juste. Les aides européennes finissent souvent dans les poches des grands exploitants ou d’organisations sans lien avec le secteur.

Daniel Dubois élève 200 vaches. Il trouve normal que chaque exploitation ne puisse pas recevoir plus de 300.000 euros par an comme le prévoit la réforme mais pour lui, là n’est pas la plus grande injustice. :
“ Le problème n’est pas l’agriculteur en soit, quelque soit sa taille. Le problème est que les aides agricoles ont été distribuées à énormément d’intervenants autour de l’agriculture et pas nécessairement que des agriculteurs “ , dit-il.

Pour que l’agriculture européenne devienne plus verte, la réforme prévoit une diversification des cultures et la mise en jachère d’une partie des terres.
Autre priorité : moins d’opacité. Grands propriétaires fonciers, aéroports, terrains de golf, groupes agro-alimentaires et banques ne devraient plus bénéficier des subventions comme c’est parfois le cas,
à moins de prouver que l’agriculture représente une part importante de leurs revenus.

“ Le citoyen s’interroge pour savoir où vont ses contributions à l’agriculture. Je crois que la politique agricole commune doit avoir une transparence. Les industriels ont d’autres manières d‘être rémunérés. Les aides agricoles devraient aller à ceux qui produisent “ , martèle Daniel Dubois.

Les ambitions écologiques de la réforme n’en ont pas moins été édulcorées. Et les Etats membres vont tenter d’obtenir encore quelques assouplissements. Commencera ensuite la négociation avec le Parlement européen et la Commission.