DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chypre fait frémir la zone euro


Le bureau de Bruxelles

Chypre fait frémir la zone euro

A Bruxelles, on est gêné aux entournures. Après cinq mois de relative accalmie, l’affaire chypriote menace de remettre le feu à la zone euro. Pour la Commission, quelque soit la répartition, il faudra bien récupérer auprès des épargnants les 5,8 milliard d’euros promis.

“ Il ne revient pas à la Commission de faire d’autres commentaires à ce stade si ce n’est pour dire que nous soutenons pleinement les efforts du président Anastasiades “ , a laconiquement réagi le porte-parole Simon O’Connor.

La Commission aurait néanmoins préféré que le coup de massue ne touche pas les petits épargnants. Mais pour Zsolt Darvas du Bruegel institut, la taxation des dépôts est inévitable :

“ Il n’y a pas vraiment de choix parce que si l’on n’avait pas décidé de mettre à contribution les déposants, le montant total du plan d’aide aurait atteint les 17 milliards d’euros, près de 100% du PIB de Chypre. Et cela aurait mis en danger la soutenabilité budgétaire de Chypre “ , a-t-il expliqué au micro d’euronews. “ Et si le parlement chypriote rejetait le compromis dans les prochains jours, les partenaires européens ne prêteraient pas d’argent à Chypre. Cela signifierait un effondrement des principales banques chypriotes et il y aurait un gigantesque chaos financier à Chypre. Cela pourrait conduire à une sortie accélérée de la zone euro, ce qui serait totalement désastreux pour les Chypriotes. “

Débordés par les réactions des marchés et de la rue, les ministres des Finances de la zone euro pourraient faire preuve de souplesse. Mais leur marge de manoeuvre sera forcément réduite.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Chypre : l'Eurogroupe discute du montant de l'aide