DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Royaume-Uni : accord sur la régulation de la presse

Vous lisez:

Royaume-Uni : accord sur la régulation de la presse

Taille du texte Aa Aa

La presse britannique crit à la fin de sa liberté: les partis politiques se sont enfin mis d’accord pour la mise en place d’un nouveau système de régulation des médias. Il s’agira d’un organe indépendant de surveillance, qui aura le pouvoir d’enquêter sur des plaintes et d’exiger des excuses en cas de diffamation. Ce système sera défini par une “charte royale”, comme le voulait David Cameron, et non par une loi, qu’il estimait contraire à la liberté de la presse.

Le Premier ministre britannique s’est réjoui à l’issue des négociations: “Nous avons ici un consensus politique pour un nouveau système de régulation de la presse. Il est en accord avec nos traditions de journalisme d’investigation et de liberté d’expression. Il protège les droits des plus vulnérables et des innocents. Mon message à la presse est clair: nous avons eu un débat, il est temps maintenant d’avancer et de mettre ce système en place.”

C’est la commission Leveson, qui après s‘être penchée sur les pratiques des médias, avait rendu un rapport accablant fin 2012 et avait recommandé la création du nouvel organe. Une recommandation suivie donc, deux ans après le scandale des écoutes téléphoniques, qui avait conduit le tabloïd de Rupert Murdoch, News of the World, à mettre la clef sous la porte.