DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La controverse des statines

Vous lisez:

La controverse des statines

Taille du texte Aa Aa

L’utilisation de statines pour faire baisser le taux de cholestérol dans le sang est au centre d’une controverse. Pour certains elles sont surutilisée et du coup elles sont moins efficaces.

C’est ce que dénoncent dans leur « Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux » sorti en octobre dernier ses auteurs les professeurs Bernard Debré et Philippe Even.

Pour ces derniers le role du cholestérol n’est pas significatif dans le cadre d’une maladie cardiovasculaire, pas autant en tout cas que le mode de vie, l’alimentation, ou la sédentarité.

Des patients prennent toujours un médicament de la famille de la statine. En dépit de la controverse des médecins la préscrivent toujours.

Nicolas Danchin cardiologue :

“Chez les patients coronariens, c’est à dire les gens qui ont fait un infarctus ou ont une angine de poitrine, les statines non seulement diminuent le risque de refaire un accident, diminuent tout simplement le risque de mortalité ou éloignent plus exactement le risque de mourir et augmentent l’espérance de vie de ces patients d’une façon tout à fait significative”.

Les statines font parties des médicaments les plus prescrits au monde. En France 4 millions de personnes en prennent avec un coût pour l’assurance maladie de 1,5 milliards d’euros. Mais pour certains les effets secondaires sont compensés par l’efficacité du médicament.

Joseph Emmerich, directeur de l’Ansm :
“Ces médicaments ont été extrèmement scrutés sur le plan de la vigilance et des effets secondaires et globalement il y a peu de médicaments qui entrainent quandmême une diminution de la mortalité de 10%”

Renaud de Langlade est un homme d’affaires qui dirige plusieurs société. Il y a quelques années il présentait un taux de cholestérol très élevé. Pendant 10 ans il a prix des statines. Une décennie qui s’est avérée être un calvaire avec beaucoup d’effets secondaires.

Renaud de Langlade :

“j’ai senti essentiellement une fatigue, on rentre le soir on n’a plus envie de rien et quand je dis de rien c’est de rien, ça cause des problèmes, on arrive au bureau le matin on n’a pas la pêche, on a un client on ne réagit pas, du moment où j’ai arrêté les statines alors que j’avais pas encore repris le sport, je me sentais mais 10 fois mieux, j’avais plus d’angoisse, j’avais plus de stress, j’avais plus de mal à…voilà, je dormais, j’avais retrouvé mon rythme de travail d’avant”.

Michel de Lorgeril fait partie de ces chercheurs et cliniciens qui critiquent l’usage des statines. Pour lui les dernières études scientifiques prouvent que l’usage de médicaments pour faire baisser le taux de cholestérol est inutile voire dangereux.

Michel de Lorgeril :

“On arrivera inéluctablement à la conclusion que ces médicaments sont inutiles et toxiques, qu’il faut les rétirer du marché, les dérembourser, c’est ce que disent déjà les professeurs Even et Debré et que si on veut vraiment se protéger des maladies cardio-vasculaires et de l’accident vasculaire cérébral, alors, il faut tout autre chose que de medicaments anti-cholesterol”.

Et de fait tout le monde est d’accord sur ces autres pistes de prévention. Faire du sport, arrêter de fumer, suivre un régime méditerranéen, riche en légumes en céréales en fruits et en huile d’olive.