DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Banques chypriotes : des fonds russes mais aussi ukrainiens

Vous lisez:

Banques chypriotes : des fonds russes mais aussi ukrainiens

Taille du texte Aa Aa

On parle beaucoup des dépôts russes dans les banques chypriotes mais on parle moins des dépôts ukrainiens que l’ancien vice-gouverneur de la banque centrale ukrainienne estime entre 5 et 15 milliards d’euros. Au cours d’une conférence de presse, le premier ministre ukrainien a confirmé que cette taxe sur les dépôts pour l’Ukraine était un moindre mal par rapport à ce qu’elle représentait pour les investisseurs russes.

“On peut dire que les pertes pour l’Ukraine seront bien moins importantes que pour la Russie, a expliqué le premier ministre ukrainien Mykola Azarov. C’est pour cela que la Russie a réagi de la façon dont ils ont réagi. Pour nous ça n’aura pas l’impact sérieux que ça aura pour Moscou”.

Les transferts de fonds de particuliers ou de sociétés ukrainiennes à Chypre ressemblent aux transferts russes et il ne s’agit pas seulement de blanchiment d’argent.

“Probablement que les oligarques et les hommes d’affaires vont prendre un peu de temps pour transférer leurs fonds dans d’autres banques et dans d’autres pays, affirme Dmytro Boyarchuk, membre du think-tank CASE Ukraine. Mais ça va affecter le montant des investissements en Ukraine”.

En effet, à l’instar de Chypre : premier investisseur étranger en Russie, les investissements via les banques chypriotes et les dépôts ukrainiens doivent être de premier ordre en Ukraine.