DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chypre, à la recherche de son plan B


Chypre

Chypre, à la recherche de son plan B

Pour trouver les six milliards d’euros nécessaires au plan de sauvetage, ajoutés aux 10 milliards que la troïka doit verser à Chypre, la solution pourrait venir de Moscou. En effet, la Russie pourrait étendre son crédit, fait en 2011, à Chypre d’un montant de 2,5 milliards d’euros.
Une autre piste à l‘étude envisage la fusion des deux principales banques. La conséquence serait une baisse du montant de la recapitalisation. Enfin, il y une proposition plus inattendue,
celle d’un soutien financier de l’Eglise orthodoxe chypriote à l’Etat.
“Toutes les richesses de l’Eglise sont à la disposition du pays et du peuple de Chypre. Ainsi, notre système bancaire ne pourra pas s’effondrer et donc nous nous en sortirons seuls, sans l’aide de pays étrangers”, a déclaré l’archevêque de Chypre. Mais ce dernier a, pour l’heure, refusé d’indiquer la somme que l’Eglise pourrait mettre sur la table. Au sujet des banques, le gouvernement envisagerait un contrôle des capitaux si les établissements bancaires devaient ouvrir ce jeudi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël déploie le tapis rouge pour Barack Obama