DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Branle-bas de combat à Chypre pour trouver un plan B


Russie

Branle-bas de combat à Chypre pour trouver un plan B

Le président chypriote a réclamé qu’une décision soit prise aujourd’hui au plus tard par les élus sur une version amendée du plan de sauvetage de 10 milliards d’euros de l’Union européenne. Un plan impliquant une taxation des dépôts bancaires qui a été initialement rejeté par le Parlement mardi.
Un plan critiqué par le Premier ministre russe, alors qu’une grande partie des fonds déposés dans les banques chypriotes sont russes. “Jusqu‘à présent, les actions de l’Union européenne, de la Commission européenne avec le gouvernement chypriote ressemblent malheureusement à un éléphant dans un magasin de porcelaine à mes yeux, a indiqué Dmitri Medvedev

De son côté, le président de l’Eurogroupe Jeroen Dijsselboem a défendu aujourd’hui le principe de taxation des dépôts bancaires des épargnants à Chypre : d’après lui, “tout le monde doit partager le fardeau.”

Lundi est la date limite au-delà de laquelle la Banque centrale européenne ne pourra plus fournir d’assistance de liquidités d’urgence aux banques chypriotes. Des banques qui resteront fermées jusqu‘à la semaine prochaine.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Joyeux anniversaire Twitter, 7 ans déjà !