DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Reprise des négociations à Chypre pour s'accorder sur un "plan B"

Vous lisez:

Reprise des négociations à Chypre pour s'accorder sur un "plan B"

Taille du texte Aa Aa

Après l‘échec de mercredi, les discussions politiques doivent reprendre ce matin à Chypre pour trouver un plan B. Après le refus à l’unanimité par le Parlement d’accepter les conditions du plan d’aide, il faut désormais s’accorder sur une autre solution.

La taxe exceptionnelle sur les comptes bancaires, très mal acceptée par la population, ne devrait concerner que les dépôts supérieurs à 100 000 euros. L’heure est à l’urgence: “Ce gouvernement va prendre des responsabilités historiques et nous allons sauver le pays. Nous n’avons pas des jours ou des semaines, mais quelques heures. Le pari est de sauver notre nation.” affirme Averof Neofitou, le vice-président du Rassemblement démocratique.

Les banques, fermées depuis le week-end, ne devraient pas rouvrir avant mardi. C’est au compte-goutte que les retraits sont possibles au distributeur. Ces mesures ont été prises pour éviter une fuite massive de capitaux, mais dont les conséquences se font déjà sentir dans la vie quotidienne des habitants.

“Nous avons un problème quand les banques sont fermées, c’est comme si nous étions morts vivants, nous ne pouvons faire aucun retrait, aucun dépôt, ni payer nos fournisseurs. Il faut les ouvrir parce que c’est un énorme problème.” confie un fleuriste.

Le ministre chypriote des finances a prolongé son séjour en Russie. L‘île espère obtenir de la part de Moscou un prêt supplémentaire à celui qu’elle a déjà obtenu en 2011. On estime qu’entre un tiers et la moitiés des dépôts bancaires à Chypre sont détenus par des Russes. Le Kremlin essaye d’obtenir des contreparties en échange d’un nouveau prêt.