DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie: Öcalan devrait annoncer aujourd'hui un cessez-le-feu


Turquie

Turquie: Öcalan devrait annoncer aujourd'hui un cessez-le-feu

Abdullah Öcalan, le chef emprisonné du Parti des travailleurs du Kurdistan doit lancer aujourd’hui un appel au cessez-le-feu. La date n’a pas été choisie au hasard: le 21 mars est fêté Newroz, le Nouvel an kurde. Abdullah Öcalan purge depuis 1999 une peine de prison à perpétuité.

Dans les cafés d’Istanbul, on attend cette annonce avec optimisme, mais prudence.

“Nous sommes comme des frères.” dit ce Kurde. “On ne dit pas ‘celui-ci est kurde, celui-là est turc.’ Il n’y a pas de choses comme ça. J’ai habité des années à Istanbul et personne ne m’a jamais dit: ‘tu es kurde.’ Nous n’avons pas ce problème. Mais à cause de la question du terrorisme, nos villages sont vides maintenant. Et s’il y a la paix, nous serons heureux.”

En quelques mois, la position du gouvernement turc a radicalement changé. En 2010, il promettait encore de “noyer dans le sang” les rebelles kurdes. Des pourparlers ont commencé fin 2012. Asli Aydintasbas, journaliste pour le quotidien Milliyet, nous donne son interprétation de ce revirement: “L’une des raisons est qu’ils ont réalisé qu’ils ne peuvent pas gagner. Cela ne signifie pas que vous avez perdu, mais que vous ne pouvez pas gagner – et c’est valable pour les deux camps.” affirme-t-elle.

Le conflit dure depuis presque trente ans. Il aurait fait plus de 45 000 morts. Le gouvernement turc a affirmé que des milliers de combattants du PKK quitteraient le territoire turc. D’après le journal Hurriyet, Abdullah Öcalan voudrait avoir la garantie qu’ils ne soient pas attaqués pendant leur retraite.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Violences en Syrie sur fond d'accusations mutuelles aux armes chimiques