DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Birmanie : les violences communautaires font au moins 20 morts

Vous lisez:

Birmanie : les violences communautaires font au moins 20 morts

Taille du texte Aa Aa

Meiktila toujours sous haute tension après une flambée de violences communautaires. Cette petite ville de l’ouest de la Birmanie s’est embrasée mercredi. Une banale querelle entre une commerçante musulmane et des clients bouddhistes a entraîné de violents affrontements entre les deux communautés dans trois villes du pays. Pour ramener l’ordre: état d’urgence, loi martiale et couvre-feu. Au moins 20 personnes ont été tuées.

“Tout ce qui est arrivé ici, n‘était pas nécessaire explique un habitant de la ville. Je pense que si la police avait arrêté la propriétaire de la bijouterie, cette situation ne serait pas arrivée. Et puis, quand un moine a été tué, la colère des moines et des autres personnes a entraîné une escalade de la violence.”

Pour la minorité musulmane, qui représentent 5% des 60 millions de Birmans, la peur domine. A Meiktila, 1200 familles ont abandonné leur maison pour se réfugier dans le stade de football et être sous la protection de la police.