DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chypre: les distributeurs toujours pris d'assaut

Vous lisez:

Chypre: les distributeurs toujours pris d'assaut

Taille du texte Aa Aa

La banque de Chypre, première banque du pays, en sursis et comme toutes les banques de l‘île, elle sera sans bientôt aussi à cours de liquidités. Les retraits n’ont pas cessé depuis l’annonce mardi d’un accord sur une taxe bancaire. Même s’il a été rejeté, l’inquiétude est de plus en plus palpable. La panique s’empare des habitants. Faute d’argent, le pays pourrait se retrouver bloqué.

“Je suis triste et tellement en colère explique une habitante de Nicosie. Je pense que tous les politiciens nous racontent des mensonges, que des mensonges.”

“Personne ne sait ce qui se passe dit ce Chypriote. Tout ce que nous savons, nous l’apprenons par les infos. Nous ne savons pas ce que les autres attendent de Chypre ni même ce que Chypre souhaite. C’est la confusion totale.”

Le pessimisme prévaut aussi du côté des banques elles-mêmes. Le patron de la Popular Bank, le deuxième établissement de Chypre et l’un des plus menacés de faillite imminente, dit ne pas croire au plan B en cours de préparation par le gouvernement et défend la taxe sur les dépôts bancaires.