DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Centrafrique : Bangui aux mains des rebelles, Bozizé en fuite


République Centrafricaine

Centrafrique : Bangui aux mains des rebelles, Bozizé en fuite

De coup d’Etat en coup d’Etat, la République centrafricaine est cette fois tombée aux mains des rebelles du Séléka.
Au terme d’une offensive de trois jours, ils ont pris tous les points stratégiques de la capitale Bangui, à commencer par le palais présidentiel puis la radio nationale, en vue d’officialiser leur prise de pouvoir.

Le président Bozizé, arrivé lui aussi à la tête de l’Etat par les armes en 2003, a pris la fuite, mettant le cap vers la RDC. Kinshasa a demandé l’aide du HCR pour transporter le chef de l’Etat centrafricain déchu et les membres de sa famille, qui seraient au nombre de 25.

A Bangui, ce renversement a fait souffler un vent d’anarchie, des hommes armés se livrant à des scènes de pillage, de magasins, de maisons, de voitures. De nombreux habitants sont restés cloitrés chez eux.

Les forces de la Séléka reprochent au président Bozizé de ne pas avoir respecté les acoords de paix signés à Libreville début janvier, accords qui prévoyaient notamment leur intégration dans l’armée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Crise bancaire : l'heure tourne à Chypre