DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Centrafrique : Bozizé en fuite au Cameroun, les rebelles contrôlent Bangui


République Centrafricaine

Centrafrique : Bozizé en fuite au Cameroun, les rebelles contrôlent Bangui

La France renforce son dispositif militaire à Bangui pour garantir la sécurité de ses ressortissants. La Centrafrique est entrée dans une période politique incertaine, après le départ du président François Bozizé, chassé dimanche du pouvoir par les rebelles de la coalition Séléka, et qui a trouvé refuge au Cameroun. Le chef de la Séléka a toutefois prévu de maintenir le Premier ministre et l’essentiel du gouvernement d’union nationale en place.

L’Union africaine a condamné ce coup d’Etat. D’autres, comme la France ou encore la Chine, appellent au calme et au dialogue. ‘‘Nous espérons que les parties concernées en Centrafrique vont se focaliser sur les intérêts essentiels du pays, ramener la stabilité le plus vite possible, et réaliser l’unité nationale’‘, déclare le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Les rebelles de la coalition Séléka ont pris le contrôle de la capitale centrafricaine, après des combats qui ont fait treize morts et plusieurs blessés dans les rangs des soldats sud-africains. Malgré ces pertes, l’Afrique du Sud n’a pas prévu de retirer son contingent.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Centrafrique : 13 soldats sud-africains tués, les rebelles à Bangui