DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Centrafrique : chassé par les rebelles, Bozizé a fui au Cameroun

Vous lisez:

Centrafrique : chassé par les rebelles, Bozizé a fui au Cameroun

Taille du texte Aa Aa

Les rebelles de la coalition Séléka sont en passe de réussir leur coup d‘état en Centrafrique. Après plusieurs mois de combats, ils ont pris le contrôle de la capitale Bangui, provoquant la fuite du président François Bozizé.

Le chef de la rébellion, Michel Djotodia, s’est posé comme son successeur. Il a toutefois annoncé son intention de maintenir en place le Premier ministre et l’essentiel du gouvernement d’union nationale, issu des accords de Libreville qu’il entend respecter.

Arrivé au pouvoir, par les armes également, en 2003, François Bozizé a été contraint de quitter le pays. Il aurait trouvé refuge au Cameroun, annonce ce lundi la Yaoundé, tandis qu’une vingtaine de membres de sa famille ont été pris en charge en République démocratique du Congo.

La France, qui appelle toutes les parties au dialogue et au calme, a renforcé son dispositif militaire à Bangui pour protéger ses ressortissants.

De son côté, l’Union africaine a condamné ce coup d‘État. Elle a suspendu la Centrafique de l’organisation, et gelé des avoir de plusieurs chef de la Séléka.

Les rebelles ont pris Bangui au terme d’une offensive éclair, qui fait a treize morts dans les rangs des soldats sud-africains, chargés de restaurer la paix en Centrafrique. Un militaire de ce contingent est par ailleurs toujours porté disparu.