DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chypre : l'accord sur un plan de sauvetage annonce des années de "vache maigre"


Chypre

Chypre : l'accord sur un plan de sauvetage annonce des années de "vache maigre"

L’agenda n’est guère approprié à Chypre. La petite république fête le Jour de l’indépendance de la Grèce, cependant, le coeur n’y est pas. L’accord sur un plan de sauvetage, finalement trouvé à Bruxelles avec les bailleurs de fonds internationaux, permet d‘échapper à la faillite, mais annonce des années de “vache maigre”. Quant au maintien dans la zone euro, il n’est pas garanti à long terme. “Nous allons faire en sorte, en y mettant toute notre force, que ce plan de sauvetage marche, car il n’y a pas d’autre choix, a déclaré le chef de la diplomatie chypriote, Ioannis Kassoulides. Dans quelques années, Chypre aura une économie qui répondra aux besoins de sa population”.

Chypre va payer le prix fort. En échange d’une aide allant jusqu‘à 10 milliards d’euros, la première banque de l‘île va subir des ponctions, et la deuxième va carrément fermer. “Nous sommes parvenus à quelque chose que nous avons toujours pensé être juste, a expliqué le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble. Le secteur bancaire chypriote va ainsi être réduit à une taille qui correspond mieux à la taille de l‘économie”. Laurent Fabius, le chef de la diplomatie française, a jugé l’accord réaliste : “L’accord est dur, mais il n’y avait aucune autre solution. C’est ce que le ministre français des Finances a appelé l‘économie de casino. Le système chypriote était insoutenable”. Les Chypriotes se serrent déjà la ceinture. La longue fermeture des banques pourrait entraîner une pénurie d’aliments et de médicaments.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

USA : moins de mesures de sécurité dans les aéroports pour cause d'austérité