DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'enfant et les écrans


science

L'enfant et les écrans

En partenariat avec

Les enfants et les écrans… rares sont ceux qui n’ont rien à dire sur le sujet entre levée de boucliers et approche beaucoup plus ouverte par rapport à l’utilisation et au temps passé par les enfants devant des écrans et des contenus numériques.
En France l’Académie des sciences s’est penchée sur la question et a publié un avis intitulé “l’enfant et les écrans”.

Pas de conseils particuliers donnés au parents mais quelques conseils de base dont la responsabilisation très jeune des enfants.

Sur le scanner du cerveau d’un enfant en train de jouer la partie arrière du cerveau qui gère les automatismes est active ce qui est normal. Ce qui l’est moins c’est l’activité de la région frontale, qui est plus le domaine de la réflexion.

Olivier Houde, chercheur au CNRS et psychologue à l’université Paris Descarte : “C’est le message clé, à savoir que si l’on éduque l’enfant à l’usage des écrans cela va lui apprendre à faire travailler des parties différentes de son cerveau”.

Eduquer, indispensable condition. Sur une vidéo qui circule sur internet une petite fille a bien du mal à faire la différence entre une tablette et une revue. Avec ses doigts elle essaye de faire bouger l’image comme sur un écran tactile.

Le virtuel, le réel, l’enfant a besoin de ses parents pour comprendre.

Serge Tisseron, psychiatre : “C’est uniquement parce que elle est un support d‘échange qu’elle permet à l’enfant non seulement de découvrir ce qu’on peut faire avec internet mais aussi d’apprendre à nommer ce qu’il voit, d’apprendre à intéragir, d’apprendre à comprendre. Tout cela l’enfant ne le fait pas spontanément. Aucune tablette ne peut aider toute seule aucun enfant pour rien”

Et puis il ne faut pas transiger et donner le bon exemple, c’est là que c’est parfois un peu difficile, les enfants ne sont pas les seuls à être hyptnotisés par les écrans…

Le choix de la rédaction

Prochain article

science

La controverse des statines