DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Cyclisme : A chacun ses classiques


Sport

Cyclisme : A chacun ses classiques

Comme chaque année au mois de mars, c’est le printemps ! Mais pour les cyclistes professionnels, le mois des giboulées correspond aussi à la reprise des classiques. Flandriennes ou Ardennaises, la rédaction d’Euronews vous les présente :

Ce sont des victoires qui comptent dans une carrière. Après avoir terminé deuxième l’an dernier, Peter Sagan, s’est imposé dimanche dernier sur les routes de Belgique dans le Gand-Wevelgem. Après avoir fait sensation sur les routes du tour de France 2012, le slovaque de 23 ans entre dans la cour des grands en remportant sa première classique flandrienne. Il inscrit son nom dans un palmarès de spécialistes que sont Tom Boonen, Peter Van Petegem ou encore Johan Museeuw.

Les Flandriennes

Avec plusieurs courses programmées, quatre sont au programme du World Tour. Le Grand Prix E3 Harelbeke (Remporté cette année par Fabian Cancellara) devance le Gant-Wevelgem, mais pour les fans de bicyclette le temps de vibrer commence vraiment avec les deux grandes épreuves reines du cyclisme : La première a lieu ce dimanche pour la centième édition, c’est le Tour des Flandres. Une semaine plus tard c’est au tour de la plus prestigieuse mais plus redoutée… Paris-Roubaix.

La principale caractéristique de ces deux courses est la présence en nombre de secteurs pavés, faisant de ces épreuves un mythe. L’an dernier, le Belge Tom Boonen a réalisé le triplé gagnant : Gant-Wevelgem, Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Si cette année il a échoué sur la première épreuve, il reste le grand favori pour les deux suivantes, à moins que Sagan ne vienne contrecarrer ses plans.

Les Ardennaises

Quand le printemps se sera d’avantage imposé, les routes ardennaises prendront le relais. Le peloton ira alors défier les grands noms du cyclisme ayant posés leurs noms au palmarès de ces trois courses, Merckx, Hinault, Museeuw et plus récemment Davide Rebellin ou encore Philipe Gilbert.

Avec des routes extrêmement vallonnées, l’Amstel Gold Race, la Flèche Wallonne et le Liège-Bastogne-Liège sont faites pour les puncheurs. Elles sont en tout cas plus accessibles que les flandriennes faites pour une poignée de spécialistes. Il s’agit là des dernières grandes épreuves pour se tester avant le premier grand tour de la saison, le Giro en Italie

Prochain article

Sport

La "der" pour Tepes