DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chypre : les étudiants manifestent contre le plan de sauvetage

Vous lisez:

Chypre : les étudiants manifestent contre le plan de sauvetage

Taille du texte Aa Aa

Le plan de sauvetage négocié par Chypre et les dirigeants de l’Union européenne, de la BCE et du FMI, n’est pas du goût des étudiants de Nicosie. Environ 3000 d’entre eux ont défilé mardi matin en direction du Parlement pour exprimer leur mécontentement. Ils se disent inquiets pour leur avenir et celui de leurs familles

‘‘Un certain nombre de nos parents vont perdre leurs emplois, les revenus vont baisser’‘, dit ce garçon. ‘‘Et pour certain d’entre nous, ce sera plus difficile d‘étudier à l’université.’‘

‘‘Ils ont réussi à nous priver de nos rêves’‘, ajoute cet étudiant. ‘‘Tout le travail qu’on a réalisé, tout ce qu’on a accompli, ce que nos parents ont accompli, ils sont en train de le démolir.’‘

L’annonce tardive de la fermeture prolongée des banques à Chypre a renforcé la colère des étudiants. Après le Parlement, ils se sont dirigés vers le palais présidentiel, pour faire part de leurs préoccupations directement au chef de l‘État.

Le plan de sauvetage du système bancaire chypriote


  • Ce plan de sauvetage se traduit par une importante restructuration du secteur bancaire de l‘île.

  • La deuxième banque du pays, la Laiki Bank (dite “Popular Bank” en anglais), sera mise en faillite. Elle sera scindée entre une “bad bank”, structure de défaisance amenée à disparaître progressivement, et une “good bank”, où seront regroupés les dépôts inférieurs à 100 000 euros, qui bénéficient d’une garantie publique dans l’Union européenne (UE).

  • La première banque du pays, la Bank of Cyprus, reprendra à terme les dépôts garantis de Popular Bank. Elle reprendra aussi les dettes de Popular Bank envers la Banque centrale européenne (BCE), qui s‘élèvent à 9 milliards d’euros. Cette dernière continuera d’apporter des liquidités à la Bank of Cyprus.

  • Une ponction d’environ 30% à 40% sera appliquée sur les dépôts auprès de la Bank of Cyprus à compter de 100 000 euros. Ces dépôts seront donc gelés, et serviront à régler les dettes de Laïki, et à recapitaliser la Bank of Cyprus.