DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pyongyang menace une nouvelle fois de frapper les Etats-Unis

Vous lisez:

Pyongyang menace une nouvelle fois de frapper les Etats-Unis

Taille du texte Aa Aa

La Corée du Nord est en ordre de combat. Pyongyang a demandé à son armée de préparer ses missiles et son artillerie à longue portée.

Selon une agence de presse nord-coréenne (KCNA), organe du régime de Pyongyang, les unités stratégiques se tiennent prêtes à attaquer toutes les bases militaires américaines dans la région Asie-Pacifique, y compris sur le continent nord-américain mais aussi les îles d’Hawaï et de Guam.

Néanmois, et ce malgré le tir réussi d’une fusée le 12 décembre 2012, les experts considèrent que Pyongyang est loin de maîtriser la technique indispensable pour lancer un missile intercontinental capable de frapper les États-Unis. Hawaï et Guam paraissent, eux aussi, hors d’atteinte des missiles de moyenne portée développés par la Corée du Nord. Les forces armées de Pyongyang seraient en revanche parfaitement capables de frapper la Corée du Sud et le Japon.

La semaine dernière, la Corée du Nord avait déjà menacée de s’en prendre aux bases américaines en réponse aux vols de bombardiers B-52 au-dessus de la Corée du Sud.
Vendredi, Séoul et Washington ont de leur côté renforcé les conditions de leur pacte de coopération militaire qui prévoit désormais un soutien accru des États-Unis au Sud, même en cas de provocation mineure de la part du Nord.

Ce nouvel avertissement de Pyongyang ne semble pas inquiéter son voisin du sud. Séoul assure qu’il n’y a pour le moment aucun signe d’action militaire imminente de l’armée nord-coréenne. Dans la matinée, la présidente de la Corée du Sud Park Geun-Hye a tout de même prévenu Pyongyang que “le chemin vers la survie” résidait dans l’abandon de ses programmes nucléaire et balistique et l’a appelé “au changement”.