DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les enquêteurs de l'Onu toujours pas autorisés à entrer en Syrie

Vous lisez:

Les enquêteurs de l'Onu toujours pas autorisés à entrer en Syrie

Taille du texte Aa Aa

Pas de répit, depuis deux ans, les bombardements sont quotidiens en Syrie. 70 000 personnes ont été tuées depuis le soulèvement contre le régime de Bachar al-Assad et l’intensité des combats n’a pas décrue, au contraire, l’Onu a même décidé d‘évacuer par précaution la moitié de ses effectifs en Syrie.
Dimanche, le fondateur de l’Armée syrienne libre – force d’opposition – avait été grièvement blessé dans un attentat à la voiture piégée.

Les deux camps s’accusent mutuellement d’avoir recours à des armes chimiques dans ce conflit. Le professeur suédois Ake Sellstrom devra déterminer si ces soupçons sont fondés. Il a été nommé chef de l‘équipe d’enquêteurs de l’Onu, chargée de faire la lumière sur l’utilisation éventuelle d’armes chimiques, notamment lors d’un bombardement près d’Alep il y a quelques jours.

Bachar al-Assad n’a toujours pas donné son feu vert pour permettre aux enquêteurs d’avoir un accès sans entrave à son territoire. Aucun n’accord n’a été trouvé pour l’instant sur l‘étendue des investigations.