DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Déficits : l'OCDE appelle la zone euro à plus de souplesse


économie

Déficits : l'OCDE appelle la zone euro à plus de souplesse

“La zone euro doit faire preuve de plus de souplesse dans la réduction des déficits et s’abstenir de prendre de nouvelles mesures de rigueur budgétaire même si cela implique de ne pas respecter les objectifs chiffrés”. Le conseil ne vient pas du secrétaire d’Etat américain au Trésor mais de l’OCDE, qui voit une reprise économique 2013 plus tardive en Europe qu’aux Etats Unis ou au Japon.

“Dans la zone euro, l’Allemagne affiche une croissance robuste, au dessus de 2% – ce qui est une bonne nouvelle- a souligné Pier Carlo Padoan, le chef économiste de l’OCDE. Mais la France qui est la deuxième économie de la zone euro ne connaîtra probablement pas de croissance en 2013 avant d’en retrouver un peu vers la fin de l’année. Quand à l’Italie, elle sera encore en récession, mais celle-ci ralentit ce qui veut dire que l’Italie pourrait connaître une reprise de l’activité en fin d’année”.

Les opérations gigantesques de refinancement de la BCE vers les banques de la zone euro n’ont toujours pas amélioré comme il le faudrait l’octroi de crédit aux entreprises, en tous cas pas en France. Selon l’OCDE, la croissance de l‘économie française sera négative au premier trimestre 2013 : -0,1%, ce qui veut dire le retour de la récession avant une reprise timide à +0,1% au deuxième trimestre. Quand à l‘économie italienne elle restera négative durant les deux premiers trimestres.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Japon: le niveau de la dette publique n'est pas tenable selon le gouverneur de la Banque centrale