DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La réouverture des banques chypriotes

Vous lisez:

La réouverture des banques chypriotes

Taille du texte Aa Aa

A Chypre, les banques ont rouvert leur porte, à la mi-journée, après douze jours de fermeture. Cette fermeture visait à empêcher une fuite des capitaux.

De nombreuses précautions ont été prises pour éviter une ruée vers les guichets et les ditributeurs automatiques. Ainsi, il n’est pas possible de retirer plus de 300 euros par personne et par jour. De même, les paiements et les virements à l‘étranger sont limités à 5000 euros par mois.

Cela dit, pour anticiper la forte demande d’espèces, les autorités ont dispatché ces dernières heures, dans les banques du pays, l‘équivalent de plusieurs milliards d’euros en billets, sous haute sécurité.

Par ailleurs, la bourse de Nicosie, elle, reste fermée toute la journée.

Chypre est confrontée à une grave crise financière.
Pour éviter la faillite du pays, les bailleurs de fonds ont promis une aide de 10 milliards d’euros en échange d’une grande restructuration du système bancaire et de l’instauration de taxes sur les comptes de certains particuliers, ce qui suscite une vive colère. De nombreux Chypriotes se disent inquiets pour leur épargne.

Le plan de sauvetage du système bancaire chypriote


  • Ce plan de sauvetage se traduit par une importante restructuration du secteur bancaire de l‘île.

  • La deuxième banque du pays, la Laiki Bank (dite “Popular Bank” en anglais), sera mise en faillite. Elle sera scindée entre une “bad bank”, structure de défaisance amenée à disparaître progressivement, et une “good bank”, où seront regroupés les dépôts inférieurs à 100 000 euros, qui bénéficient d’une garantie publique dans l’Union européenne (UE).

  • La première banque du pays, la Bank of Cyprus, reprendra à terme les dépôts garantis de Popular Bank. Elle reprendra aussi les dettes de Popular Bank envers la Banque centrale européenne (BCE), qui s‘élèvent à 9 milliards d’euros. Cette dernière continuera d’apporter des liquidités à la Bank of Cyprus.

  • Une ponction d’environ 30% à 40% sera appliquée sur les dépôts auprès de la Bank of Cyprus à compter de 100 000 euros. Ces dépôts seront donc gelés, et serviront à régler les dettes de Laïki, et à recapitaliser la Bank of Cyprus.