Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Zimbabwe : selon le ministre de l’Environnement, un processus pourrait se mettre en place afin d’extrader le dentiste-chasseur américain qui a tué le lion Cecil. L’animal était la vedette de la grande réserve animalière de Hwange.
  • Sri Lanka : une fusillade a éclaté lors d’un meeting politique à Colombo, la capitale. Des hommes armés ont tué au moins une personne et en ont blessé une dizaine, selon un premier bilan.
  • Nigéria : un attentat suicide a fait au moins cinq victimes sur un marché de Maiduguri, selon un bilan provisoire donné par les forces de l’ordre.
  • Nouvelle révélation du site WikiLeaks : les services de renseignements américains ont espionné le gouvernement du Japon, et également des entreprises nippones.
  • Cisjordanie : un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents ont été gravement blessés lors de l’incendie de leur maison provoqué par des colons israéliens. Le gouvernement israélien a qualifié cet acte de “terroriste”.
  • Vente des navires français Mistral : les négociations entre Paris et Moscou sont terminées, un accord sur un remboursement a été trouvé.
Facebook Twitter Google+ Reddit
La monnaie, nouvelle victime de l’instabilité en Égypte
close share panel

Partager cet article

Twitter Facebook

L‘économie est en crise, et la livre ne cesse de chuter face à d’autres devises. Des devises de plus en plus difficiles à trouver dans les bureaux de change en raison de la demande excessive. Les Egyptiens ont en effet perdu confiance dans leur propre monnaie.

Le faible pouvoir d’achat de la monnaie nationale risque de plonger le pays dans un effondrement économique complet. Le niveau de la livre égyptienne est proche de celui que le pays a connu dans les années quatre-vingt.

“Les traders font des importations de l‘étranger, explique le propriétaire d’un bureau de change, ce qui augmente la demande pour le dollar,et ce qui réduit le taux de la monnaie égyptienne.”

La dévaluation de la livre égyptienne s’accompagne d’une augmentation des prix, acheter des produits de base devient de plus en plus difficile pour les Egyptiens.
“Tous les agents de change affirment qu’il n’y a pas de dollars mais ils ont de dollars américains et des riyals saoudiens, alors pourquoi disent-ils qu’ils n’en ont pas, s’insurge un habitant du Caire. Même si le dollar vaut dix livres, nous allons l’acheter, mais nous voulons savoir ce qui adviendra de notre monnaie nationale”.

“L’Egypte doit rétablir la confiance dans sa monnaie qui reste l’otage de la stabilité politique et la sécurité, explique notre correspondant Mohammed Shaikhibrahim. Cela passe par le paquet de mesures du gouvernement, parmi lesquelles la surveillance des marchés et les contrôles à l’importation, de telle sorte que la livre égyptienne se relève.”

Plus d'actualités sur :