DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le commerce international des armes toujours pas réglementé


monde

Le commerce international des armes toujours pas réglementé

Depuis sept ans les pays membres de l’Onu tentent de réglementer le commerce international des armes classiques. Mais après 10 jours d’intenses tractations, ils n’ont pas réussi à s’entendre sur un traité. La faute à trois pays qui se sont opposés au texte : l’Iran, la Corée du Nord et la Syrie.

Mais les autres nations vont envoyer le texte la semaine prochaine à l’Assemblée générale des Nations Unies. Il a de bonnes chances d‘être adopté, malgré les arguments de l’ambassadeur syrien :
“Le commerce illégitime et illégal d’armes constitue une grande menace pour la paix et la sécurité internationales, affirme Bashar Ja’afari. L’un des meilleurs exemples est celui que vit mon pays actuellement, c’est le résultat de ce commerce sanglant qui soutient le terrorisme et ses auteurs contre leur peuple.”

Objectif du traité : moraliser les ventes d’armes conventionnelles, un marché annuel de 80 milliards de dollars. Pour cela chaque pays vendeur devra s’assurer que les armes ne seront pas destinées à commettre des crimes de guerre ou des actes terroristes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La monnaie, nouvelle victime de l'instabilité en Égypte