DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Corée du Nord, en "état de guerre", nomme un nouveau Premier ministre


Corée du Sud

La Corée du Nord, en "état de guerre", nomme un nouveau Premier ministre

La Corée du Nord se dit en “état de guerre”, et la télévision nationale s’emploie à le prouver, avec des images montrant des entraînements et des manoeuvres. Autant de démonstrations de force de la part d’un régime qui défie son voisin du sud, mais aussi les Etats-Unis, menacés de frappes militaires.
Dans ce contexte, on a appris ce lundi la nomination d’un nouveau Premier ministre : Pak Pong-ju. Agé de 74 ans, il avait déjà occupé ce poste entre 2003 et 2007 avant d‘être limogé. Présenté comme un spécialiste des questions économiques, il pourrait être chargé d’engager des réformes.

“Nous oeuvrons à notre développement économique en dépit des menaces nucléaires américaines, explique Jang Il-ho, un des cadres du régime. Notre stratégie consiste à la fois à poursuivre notre développement économique et à renforcer notre défense nucléaire. C’est le meilleur moyen de faire face à la situation”.

Face à la menace venue du Nord, la Corée du Sud renforce son dispositif militaire, avec l’appui de moyens américains. La rhétorique est aussi plus radicale, Séoul promettant une “sévère risposte” en cas de “provocation”. C’est le message délivré par la présidente sud-coréenne, elle-même, ce lundi. “S’il le faut, nous interviendrons, et sans aucune considération politique”, a-t-elle prévenu.

Les deux pays, en guerre au début des années 1950, avaient conclu un armistice en 1953. Un armistice que Pyongyang a décidé d’annuler de manière unilatérale, il y a quelques jours.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mariage gay dans le monde : où en est la législation?