DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mariage gay dans le monde : où en est la législation?


monde

Mariage gay dans le monde : où en est la législation?

Le débat sur le mariage pour tous divise actuellement la plupart des sociétés aussi bien occidentales qu’orientales. Certains pays ont déjà un temps d’avance sur les autres. Le point sur la législation dans le monde.

L’Europe compte neuf pays en faveur du mariage gay

Le 1er avril 2001, les Pays-Bas sont les premiers à légaliser le mariage civil pour les homosexuels. Le même jour, le maire de la ville d’Amsterdam, Job Cohen marie quatre couples homosexuels .
Tout comme les couples hétérosexuels, les époux homosexuels auront les mêmes droits et devoirs. Ce pays, dont la réputation de tolérance est mondialement reconnue, permettait déjà aux amants du même sexe de s’unir grâce à un partenariat en 1998.

La Belgique est le second pays européen à autoriser l’union de personnes de même sexe en janvier 2003. Vient ensuite l’Espagne (juillet 2005); la Norvège (janvier 2009); la Suède (avril 2009);le Portugal (mai 2010); l’Islande (juin 2010); le Danemark (juin 2012).

A lire aussi- Retour sur douze ans de mariage pour tous aux Pays-Bas

En France, bien que les manifestations pour et contre le projet de loi pour le mariage pour tous se succèdent et que le débat agite la population, l’Assemblée nationale et le Sénat se sont prononcés en faveur du texte de loi pour le mariage homosexuel.

Le mariage pour tous de l’autre côté de l’Atlantique

En écho avec la France où la controverse bat son plein, la Cour suprême américaine se penche également sur la question. Les juges de la plus haute juridiction américaine étudient l’interdiction du mariage homosexuel dans l’État de Californie. Ils jugent ensuite la loi de Défense du mariage (DOMA) qui bloque les homosexuels mariés dans les neuf états permettant le mariage gay d’être reconnus comme tels au niveau fédéral. Neufs états autorisent aujourd’hui le mariage gay le Connecticut, l’Iowa, le New Hampshire, le Maryland, le Massachusetts, le Vermont, les états de Washington et de New York et la capitale Washington DC.

Au Canada, la loi autorisant le mariage gay et l’adoption est en vigueur depuis 20 juin 2005. Toutefois, les trois provinces de l’Alberta, des Territoires du Nord-Ouest et Nunavut ne permettent pas le mariage homosexuel.

Au Mexique, le mariage gay est autorisé uniquement dans la capitale Mexico City et dans l’état de Quintana Roo. En Argentine, bien que l’Église catholique lutte contre le mariage pour tous, ce pays est le premier d’Amérique latine à le légaliser en 2010. Les époux n’ont pas encore le droit d’adopter. Plus récemment, c’est l’Uruguay qui a légaliser le mariage poru tous. Sur tout le reste du continent sud-américain, seule la Colombie autorisent des pactes d’union civile des personnes de même sexe.

Le continent africain à la fois réfractaire et précurseur

Officiellement, la plupart des pays du Maghreb et d’Afrique noire sont totalement opposés au mariage homosexuel. Les homosexuels y sont pour la grande majorité persécutés. En effet, être homosexuel sur le continent peut être passible de sanctions allant de peines de prison légères à la peine de mort. La seule affirmation de son homosexualité peut faire l’objet de poursuites judiciaires. C’est le cas au Cameroun, où Roger Mbédé est poursuivi pour avoir déclaré son amour à un homme par message.

Toutefois, selon Afrik.com les anciennes traditions de certaines ethnies du Kenya et de la Tanzanie (les Kikuyus, les Massaïs, les Kisiis, les Luos ou encore les Kambas) sont favorables au mariage entre femmes. Grâce à cette union, les femmes les plus âgées, riches, célibataires ou veuves n’ayant pu avoir d’enfants peuvent assurer leur descendance en épousant une femme plus jeune.

Seul l’Afrique du Sud légalise le mariage homosexuel en décembre 2006. Les droits à l’adoption n’y sont pour le moment pas encore ouverts.

L’Asie évolue sur la pointe des pieds

La plupart des pays du continent asiatique ne reconnaissent pas non plus les unions de couples homosexuels.

En Chine, si depuis 1997 l’homosexualité n’est plus considérée comme un crime, elle était jusqu’en 2001, apparentée à une maladie mentale. Les questions de mariages sont timidement abordées. Les mentalités chinoises évoluent vers une ouverture, un mariage gay symbolique a été célébré le 20 novembre 2010 dans la ville de Changzhou dans la province de Jiangsu.

Contrairement à la République populaire de Chine, la république de Chine (Taïwan) planche depuis 2003 sur un projet de loi ayant pour objet la légalisation des mariages de personnes de même sexe.

Le 18 septembre 2012, le Parlement australien s’est opposé au projet de loi pour le mariage gay, le pays résiste à cette vague de légalisation.

Prochain article

monde

L'hôtel de Crillon à Paris ferme ses portes