DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Paolo Di Canio refuse de mélanger football et politique


Sport

Paolo Di Canio refuse de mélanger football et politique

Paolo Di Canio a déclaré qu’il ne fallait pas mélanger football et politique lors de sa première déclaration publique en tant qu’entraîneur de Sunderland. La nomination du technicien italien, connu pour ses sympathies fascistes, a entraîné la démission du vice-président de Sunderland, l’ex-ministre britannique des affaires étrangères David Miliband.

Paolo Di Canio : “Il y a eu une très bonne mise au point de la part du club avec des mots très, très clairs à mon sujet. Je ne veux pas parler de politique pour une raison simple : je ne suis pas à la chambre des communes, je ne suis pas un personnage politique, donc je veux seulement parler de football.”

Le successeur tant décrié de Martin O’Neil fera ses débuts sur le banc des “black cats” ce dimanche à l’occasion d’un déplacement à Chelsea. Sa mission : assurer le maintien d’une équipe qui n’occupe pour l’instant que la seizième place du championnat d’Angleterre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Le sulfureux Di Canio suscite la polémique