DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

800 Sud-Coréens victimes des tensions entre Séoul et Pyong-Yang


Corée du Nord

800 Sud-Coréens victimes des tensions entre Séoul et Pyong-Yang

La Corée du Nord a fermé l’accès au site de Kaesong. Une zone industrielle frontalière qui abrite une centaine d’entreprises dans lesquelles plus de 50 000 Nord-coréens sont employés, sous la supervision de cadres venus du Sud. Des cadres aujourd’hui bloqués au nord.

Séoul menace de recourir à la force pour récupérer ses ressortissants. La tension est à son comble entre les Etats voisins depuis les sanctions imposées par l’ONU à Pyong Yang, après ses essais nucléaires.

En déplacement à Séoul, le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, a qualifié d’inacceptable la rhétorique nord-coréenne tout en rappelant que les Etats-Unis feraient tout pour se protèger et défendre leur allié sud-coréen.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a menacé de frapper les bases américaines en Asie et des îles du Sud. Hier il a également évoqué la relance du réacteur de Yongbyong, source de plutonium enrichi pour son programme nucléaire militaire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Adoption du premier traité sur le commerce des armes conventionnelles