DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : la mise en examen de Jérôme Cahuzac éclate au visage des socialistes

Vous lisez:

France : la mise en examen de Jérôme Cahuzac éclate au visage des socialistes

Taille du texte Aa Aa

La “bombe à retardement”, que l’ex-ministre français du Budget a fait exploser, va laisser des blessures durables au sein du gouvernement, et de la classe politique française dans son ensemble. Avant d’avouer devant le juge, Jérôme Cahuzac a menti pendant quatre mois. Devant le Parlement, il avait notamment déclaré: “Je n’ai pas, je n’ai jamais eu de compte à l‘étranger, ni maintenant, ni avant”.

La mise en examen de l’ex-ministre pour blanchiment de fraude fiscale éclabousse l’exécutif socialiste, particulièrement le ministre de l’Economie. Pierre Moscovici est accusé de “complaisance” par l’opposition de droite. Eduardo Rihan-Cypel, porte-parole du Parti socialiste, conteste toute protection: “Si la justice a pu faire son travail et avancer dans cette affaire, c’est qu’elle a pu travailler en toute liberté et en toute indépendance. Je crois que c’est la marque de fabrique de ce gouvernement qui n’entrave pas le travail de la justice”.

Cela ne suffit pas à convaincre le principal parti de droite, l’UMP. Son président, Jean-François Copé, appuie là où ça fait mal: “Nous constatons quoi: un président de la République qui, soit ne savait rien, et c’est quand même extrêmement grave parce que cela signifie que lui-même fait preuve d’une certaine candeur, soit il savait, et cela veut dire qu’il a menti aux Français”. Juste avant de partir au Maroc pour une visite d’Etat, le président François Hollande dû s’adresser aux Français mercredi, mais sa promesse de “République exemplaire” a désormais du mal à convaincre.