DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les prix du cinéma grec récompense un film évoquant l'austérité

Vous lisez:

Les prix du cinéma grec récompense un film évoquant l'austérité

Taille du texte Aa Aa

Depuis 2009, le monde du cinéma grec se retrouve pour décerner ses prix. La cérémonie s’est déroulée au centre culturel Onassis à Athènes. Et le prix du meilleur film est revenu au film dont le titre pourrait se traduite par “le garçon qui mange de la nourriture pour les oiseaux”, un film réalisé Ektoras Lygizos. C’est d’ailleurs son premier film.

Filmé caméra à la main, le film, tremblant, est une allégorie de la situation économique actuelle de la Grèce.

Lygizios explique : “C’est une histoire, le portrait, d’un jeune homme dans l’Athènes d’aujourd’hui. Il a terminé ses études et est prêt à commencer à travailler. Mais c’est un artiste et tout le monde autour de lui qu’il est inutile. Nous sommes spectateurs de la vie de cet homme, qui ressent une exclusion totale. Au final, il essaie de trouver le courage pour demande de l’aide.”

Vainqueur du prix pour le meilleur acteur dans plusieurs autres festivals, Yannis Papadopoulos a loué l‘éthique de travail qui a permis la réalisation du film, évoquant la hausse notable des productions indépendante en Grèce résultante de l’austérité qui touche la région.

“Je suis ravi de tout le travail que nous avons fait pour le film soit reconnu, soit récompensé. Nous avons travaillé très dur. Toute l‘équipe. Personne ne nous a aidé. C’est un film indépendant. Ce fut très dur pour nous, car aucune assistance n‘était disponible”.

Le prix pour la Meilleure Actrice est revenue à l’expérimentée Amalia Moutousi pour sa performance dans le film “Joy”. Elle y joue le rôle d’Hara, une femme qui vole une nouveau né dans une maternité.