DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La famille royale d'Espagne égratignée par les scandales

Vous lisez:

La famille royale d'Espagne égratignée par les scandales

Taille du texte Aa Aa

Il y a près d’un an, le roi Juan Carlos demande pardon après les révélations sur son safari au Botswana. Cette escapade à grand frais qui aurait pu rester secrète s’il ne s‘était pas cassé la hanche tranche avec la détresse des nombreux Espagnols victimes de la crise. Mais les excuses inédites du roi ne parviennent pas à éteindre l’incendie. La crédibilité de la famille royale est entamée.

Depuis, ses membres font face à de nombreuses révélations et notamment aux énièmes rebondissements de l’affaire “Palma Arena” dans laquelle le mari de l’infante Cristina, la fille cadette du roi, est poursuivi pour détournements de fonds publics. Mais le coup le plus dur, c’est sans nul doute la convocation le 27 avril prochain devant un juge d’instruction, de l’Infante elle-même. Jamais auparavant un membre direct de la famille royale n’avait dû faire face à la justice.

Et comme si cela ne suffisait pas, un autre personnage est venue davantage semer le trouble : l’amie intime de Juan Carlos, Corinna zu Sayn-Wittgenstein qui était d’ailleurs présente lors de son safari au Botswana. Son rôle au sommet de l’Etat suscite bien des interrogations.

Dans ce contexte, le roi pourra-t-il conserver son trône encore longtemps ? Abdiquera-t-il en faveur de son fils Felipe ou faut-il tout simplement réformer le modèle de l’Etat espagnol ?