DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La justice saoudienne condamne un homme à la paralysie

Vous lisez:

La justice saoudienne condamne un homme à la paralysie

Taille du texte Aa Aa

Ali al-Khawasher, un Saoudien de 24 ans, vient d‘être condamné à être paralysé à vie par la justice de son pays.

Le tribunal a tranché. Comme l’autorise la loi islamique, l’accusé payera son crime “œil pour œil, dent pour dent”.

Il y a 10 ans, l’homme avait poignardé un ami d’enfance suite à une dispute, ce qui a valu à ce dernier la paralysie de la partie inférieure du corps. Un acte impardonnable pour les autorités, à moins que son auteur ne paye la somme de un million de riyals (200 000 €) à la famille de la victime. Une compensation autorisée par la charia qui lui laisse une chance infime de ne pas finir le reste de ses jours sur une chaise roulante. La mère de l’accusé a affirmé n’avoir “que le dixième de la somme demandée”.

Ajoutée aux dix années de prison que l’accusé a déjà purgées, la sentence, véritable loi du Talion, reste difficilement imaginable au XXIe siècle.

Amnesty International condamne un cas “intolérable” et d’ajouter “paralyser quelqu’un pour le punir d’un crime serait de la torture’. L’ONG considère que l’Arabie Saoudite doit réformer ses lois pour “respecter les obligations internationales et abroger ces terribles punitions”.

Le quotidien britannique The Guardian rappelle que dans ce pays de la péninsule arabique, l’extraction de dents, la flagellation, la crevaison des yeux et bien sûr la peine capitale sont de mises.

En 2010, une condamnation similaire, dans le même pays, avait déjà révolté l’opinion mondiale sans que cela n’impacte la décision des juges saoudiens.

La date de la sentence n’est pas encore connue. En attendant, des anonymes tentent, pour sauver l’accusé, de réunir “l’argent du sang”.