DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Union pour la Méditerranée : tentative de relance

Vous lisez:

Union pour la Méditerranée : tentative de relance

Taille du texte Aa Aa

Marseille, capitale de la Méditerranée le temps d’un week-end. Ces samedi et dimanche, le président du Parlement européen Martin Schulz y convie les chefs des parlements des 43 pays de l’Union pour la Méditerranée. Une Union qu’il espère relancer dans le sillage des printemps arabes qui ont bouleversé la donne politique.

“ Comment fait-on pour travailler avec des partis qui se revendiquent de l’islam politique et comment ces partis viennent-ils à trouver un terrain d’entente avec leurs homologues européens ? C’est ça le véritable enjeu “ , explique le politologue François Foret.

Autre enjeu, redonner vie à cette Union pour la Méditerranée lancée sous la pression de Nicolas Sarkozy en 2008 et depuis oubliée. Des projets de partenariats entre les deux rives sont dans les tuyaux mais peinent à se concrétiser. Et les efforts du chef du Parlement européen risquent de se heurter à la réalité politique.

“ De nombreuses analyses ont montré que l’action externe et notamment l’action des institutions internationales a finalement assez peu d’impact, donc il ne faut pas attendre de tournant majeur dans le cours des événements suite à de telles rencontres “ , tempère François Foret.

Resserer les liens par des projets concrets. C‘était le point de départ de cette Union pour la Méditerranée. Parmi les projets retenus, la mise en place d’autoroutes maritimes, la dépollution de la grande bleue ou encore un plan pour développer l‘énergie solaire.