DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Corée du Nord : possibilité d'un nouvel essai nucléaire écartée

Vous lisez:

Corée du Nord : possibilité d'un nouvel essai nucléaire écartée

Taille du texte Aa Aa

La présidence sud-coréenne est nerveuse, et tente d’interpréter la moindre activité chez sa voisine du nord. Après avoir donné l’alerte d’un possible quatrième essai nucléaire de Pyongyang, elle a changé d’avis lundi matin. Les mouvements, observés sur le principal site nucléaire nord-coréen, semblent être habituels. En revanche, un tir d’essai de missile balistique pourrrait avoir lieu dans les jours qui viennent, comme l’indique un porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense. Il rappelle que “Séoul suit de près la situation, en lien direct avec les Etats-Unis”.

Le jeune dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un “souffle le chaud et le froid” depuis plusieurs semaines. Il a fait installer des missiles de moyenne portée sur la côte, et fait fermer la zone industrielle intercoréenne de Kaesong. Pyongyang affirme ce lundi que tout le personnel, qui travaille encore sur le site, va être évacué. La Chine, bien qu’alliée de la Corée du Nord, commence à être agacée par ce comportement, qu’elle qualifie “d‘égoïste”.

Estimations de la puissance militaire nord-coréenne


  • 1 000 missiles, toutes portées confondues : Rodong-1 (portée 1 300 km), Taepodong-1 (2 500 km) testés et réussis ; Musudan-1 (3 000 km+) jamais testé publiquement ; Taepondong-2 (6 700 km+) un test échoué

  • Une capacité balistique qui permet au régime d’équiper ses missiles de charges conventionnelles ainsi que de charges chimiques. Toutefois, pas encore de capacité d’accoupler une tête nucléaire à l’un de ses missiles

  • Au moins trois sites nucléaires ; trois essais nucléaires (2006, 2009, mars 2013). Le régime possèderait assez de plutonium pour au moins six bombes nucléaires

  • Armes chimiques : anthrax, gaz moutarde, sarin, phosgène… (estimées entre 2500 et 5000 tonnes). Un programme de développement d’armes bactériologiques est également en cours mais son stade de développement reste inconnu

  • 13 500 tonnes d’artillerie, 70 sous-marins, 420 navires de guerre et 820 avions de combat

  • Les troupes rassemblent plus d’un million de soldats et quasiment huit millions en réserve