DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les ONG point de discorde entre la Russie et l'Allemagne


Insight

Les ONG point de discorde entre la Russie et l'Allemagne

C’est un Vladimir Poutine chahuté par les Femen et malmené par Angela Merkel qui quitte l’Allemagne. A la Foire industrielle de Hanovre, les activistes ont délivré lundi leur message au président russe tout comme la chancelière allemande : Moscou doit laisser travailler librement sur son sol les ONG : “La Russie doit donner leur chance aux ONG dit la chancellière, aux multiples associations dont nous savons en Allemagne qu’elles sont un moteur d’innovation.”

Contrôler étroitement le travail des ONG, c’est l’objectif d’une loi entrée en vigueur en juillet dernier même si Moscou s’en défend. Elle vise en particulier les organisations bénéficiant d’un financement étranger et qui doivent s’afficher désormais en tant qu’“agent de l‘étranger”. Ainsi plusieurs ONG, comme Amnesty International ou Memorial, font l’objet d’enquêtes . Motif avancé : lutter contre l’espionnage au profit de puissances étrangères. Mais pour les défenseurs des droits de l’homme, cette loi ne vise qu‘à une chose : faire taire les voix critiques.

Christian Forstner, directeur de la Fondation Hanns Seidel qui possède un bureau à Moscou répond à nos questions.

Euronews

Le point le plus évident de désaccord entre Angela Merkel et Vladimir Poutine à Hanovre semble être la manière dont sont traitées les ONG étrangères.

Christian Forstner, directeur de la Fondation Hanns Seidel

“Certaines personnes ne font pas confiance aux ONG étrangères, à leurs actions. Les autorités russes doivent reconnaître que la modernisation complète ne se limite pas à l‘économie, c’est un vaste concept de modernisation politique et sociétale.”

Euronews

Alors si Moscou vous fait savoir que votre aide à la société civile est indésirable ?

Christian Forstner

“Nous avons différents partenaires. L’un d’eux peut être un partenaire plus officiel, d’autres partenaires sont issus d’organisations de la société civile. Il n’ y a pas de signal clair. Et ni les politiciens ni les autorités russes ne nous ont envoyé le signal que notre travail n‘était pas le bienvenu.”

Euronews

Partagez-vous ou du moins comprenez-vous la préoccupation de Vladimir Poutine, à savoir qu’un milliard d’euros a été dépensé dans cette activité qui est une activité étrangère en Russie ?

Christian Forstner

“ C’est pour les bâtiments, les locations, les conférences, la logistique, les interprètes – tous ce dont vous avez besoin pour organiser une conférence proprement dite, pour rassembler les gens, pour discuter. Cela ne signifie pas qu’un milliard d’euros va à n’importe quelle action subversive.”

Euronews

Angela Merkel et Vladimir Poutine parlent la langue de l’autre, ils se comprennent, ils pourraient avoir une bonne relation. Mais au lieu de cela, Vladimir Poutine félicite l’ancien chancelier Schroeder pour son anniversaire.

Christian Forstner

“Pour le chancelier Schroeder, c‘était un échange très clair : les matières premières russes contre la technologie et le savoir-faire de l’Allemagne. C‘était une situation dans laquelle tout le monde était gagnant.
Pour Angela Merkel, c’est un peu plus difficile. Elle est plus rationnelle, elle comprend que ce n’est pas une relation qui se résume à une seule question. L‘économie russe dépend beaucoup de l’exportation des matières premières. Cela doit changé dans l’intérêt de la société russe.”

Euronews

Angela Merkel ne semble pas approuver l’action des Femen en sa présence. En Allemagne, qui est d’accord avec les revendications de ces femmes ukrainiennes qui manifestent contre la détention du groupe punk Pussy Riot et contre les tendances autoritaires en Russie ?

Christian Forstner

“C’est une manière très provocatrice de montrer son intérêt pour quelque chose. Les Femen pourraient être plus radicales car les victimes de telles attaques ne peuvent pas réagir. Mais pour Angela Merkel, elle l’ a dit très clairement, elle n’est pas d’accord avec la sentence à l’encontre des Pussy Riot.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Insight

Les secrets de la planète "offshore"