DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Monténégro : l'OSCE s'agace de l'attitude des deux rivaux à la présidentielle


Monténégro

Monténégro : l'OSCE s'agace de l'attitude des deux rivaux à la présidentielle

Au Monténégro, qui a finalement remporté la présidentielle de ce dimanche : Filip Vujanovic, chef de l’Etat sortant ou Miodrag Lekic, son adversaire ? Les deux revendiquent toujours la victoire. Et cela semble agacer l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), dont les observateurs ont suivi le scrutin.

Ce lundi, l’Organisation pan-européenne a demandé aux deux rivaux de faire preuve de “maturité” et de laisser les institutions donner les résultats en toute indépendance.

Dans les rues de Podgorica, la capitale de cet Etat des Balkans, la population constate ce bras-de-fer post-électoral avec dépit. “Qu’importe celui a gagné, dit Milica. Moi, ce que j’attends du président, c’est qu’il s’occupe du chômage. Moi, j’ai perdu mon boulot. Et je n’ai plus de quoi m’acheter du pain”. “C’est théoriquement aux institutions du Monténégro à trancher, souligne Petar. Mais je pense qu’il faudra un pression de la part de l’Union européenne pour que les choses rentrent dans l’ordre”.

Depuis 2008, le Monténégro est engagé dans un processus d’adhésion à l’Union européenne. A plusieurs reprises, Bruxelles a demandé aux autorités de faire des efforts notamment en matière de lutte contre le crime organisé et contre la corruption.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie: attentat à la voiture piégée dans le centre de Damas