DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Portugal : encore plus d'austérité attendue après la décision de la Cour constitutionnelle

Vous lisez:

Portugal : encore plus d'austérité attendue après la décision de la Cour constitutionnelle

Taille du texte Aa Aa

Au Portugal, le rejet par la Cour Constitutionnelle de plusieurs mesures d’austérité du gouvernement Passos Coelho, compromet la réalisation des objectifs budgétaires de l’exécutif, promis en contrepartie de l’aide financière accordé en mai 2011. Les décisions de la Cour privent le gouvernement de 1 milliard d’euros de recettes, voire plus.

“Personne ne peut nier, a affirmé le premier ministre portugais Pedro Passos Coelho, que la décision de la Cour Constitutionnelle a de sérieuses conséquences pour le pays. Et cette décision intervient une semaine avant que n’aboutissent les négociations avec nos créanciers internationaux pour réduire le remboursement de notre dette et améliorer les conditions d’amélioration du respect de nos obligations”.

Pour simplifier : la décision de la cour constitutionnelle portugaise a temporairement stoppé les négociations entre Lisbonne et ses créanciers (Union européenne, FMI, BCE) pour un rééchelonnement de la dette portugaise.

La croissance portugaise est attendue en baisse de 2,3% en 2013 et le déficit budgétaire à 5,5% du PIB contre 6,4% en 2012.

La décision de la Cour complique donc la tâche de l’exécutif qui cherche actuellement le milliard d’euros dont ses recettes vont être privées, sachant que la hausse généralisée des impôts dans le budget 2013 a déjà attiré par dizaines de milliers dans la rue les portugais en colère.