DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vénézuéla : Maduro, le fils spirituel

Vous lisez:

Vénézuéla : Maduro, le fils spirituel

Taille du texte Aa Aa

Un fidèle parmi les fidèles pour poursuivre l’oeuvre de Hugo Chavez. Nicolas Maduro, la cinquantaine tout juste, s’est présenté comme l’héritier du “chavisme”, celui qui va prolonger et renforcer le “socialisme du 21ème siècle” dans le Vénézuela post-Chavez. Treize ans après son entrée en politique, l’ancien chauffeur de bus et syndicaliste a axé sa campagne sur l‘émotion provoquée par la disparition de son charismatique mentor : “Je vais exécuter ses ordres avec le plus grand amour qu’il a fait éclore dans nos coeurs. Je ne suis pas Chavez, mais je suis son fils spirituel, et ensemble avec le peuple, nous sommes tous Chavez.”

Nicolas Maduro était avant tout l’homme de confiance d’Hugo Chavez. Toujours à ses côtés depuis 20 ans, aux moments les plus difficiles de sa maladie, c’est Maduro qui est chargé d’informer les Vénézuliens sur l‘état de santé du président. Le 10 octobre 2012, sa loyauté est récompensée. A peine réélu président, Hugo Chavez le porte à un poste clé du pouvoir: “Je voudrais que vous applaudissiez chaleureusement notre nouveau vice-président, j’ai nommé Nicolas Maduro” annonce t-il.

Cette confiance est encore renforcée quelques semaines plus tard. Le 9 décembre 2012, juste avant de partir pour Cuba, où il allait livrer sa dernière bataille contre le cancer, Hugo Chavez le désigne comme son héritier et successeur : “Ma conviction, ferme, entière, irréversible, absolue, totale, c’est que vous devez élire Nicolas Maduro président de la république bolivarienne du Vénézuéla, c’est du fond du coeur que je vous dis d’agir de la sorte.”

Le style Chavez, Nicolas Maduro l’a adopté tout au long de sa campagne, au point de se faire taxer de “pale copie” du Commandante par son adversaire. Mais rien ne peut arrèter le mysticisme enflammé de celui qui s’est dit l’apôtre” de Chavez : “Un oiseau m’a regardé et il a chanté, Il a chanté et j’ai répondu à son chant. Puis il a fait un cercle autour de moi avant de s’envoler. Et j’ai senti l’esprit et la bénédiction du Commandant Hugo Chavez” a dit Maduro à ses partisans pendant la campagne…

Et pour les plus jeunes, un clip, avec une chanson qui accroche, des slogans faciles, et à la fin, la voix de Chavez demandant “du fond du coeur “ à tous les vénézuéliens de voter Maduro.